facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
Voir toutes les news

La GGR 2018 au départ de Plymouth- Royaume-Uni – Samedi 30 juin

3 nouveaux inscrits ou concurrents  & 5 places disponibles sur la liste d’inscription

La Golden Globe Race 2018, qui marque le 50ème anniversaire de la victoire de Sir Robin Knox-Johnston lors la course du Sunday Times en 1968/69, débutera le samedi 30 juin 2018, au départ du port de Plymouth.

Cependant, les festivités de la course, commenceront à Falmouth avec un défilé de voiliers le jeudi 14 juin, pour commémorer le départ de Sir Robin Knox-Johnston à bord de son voilier de 32 pieds, le Suhaili, lors de son premier tour du monde. Ce sera le lancement de 3 semaines de festivités.

 

LE PROGRAMME

Le Défilé des Voiliers, et du Suhaili

Les 30 skippers qui disputeront la course de 2018 rejoindront des centaines d’autres voiliers dans le port de Falmouth, avec un hommage spécial rendu devant Sir Robin. D’autres voiliers historiques se joindront à la flotte commémorative, notamment le fameux Gipsy Moth IV de Sir Francis Chichester, et le Lively Lady de Sir Alec Rose. Il y aura aussi une réplique du voilier de Sir Chay Blyth, Dytiscus III, et le Joshua, sur lequel le Français Bernard Moitessier a navigué dans l’édition originale de la course du Sunday Times.

En cette soirée, le Club de voile Royal de Cornwall organisera un dîner de gala « spécial Suhaili » lors duquel Sir Robin sera l’invité d’honneur.

La Course de bienfaisance, le Challenge SITraN, à Plymouth

Le vendredi 15 juin les voiliers de la Golden Globe Race et de la flotte historique participeront à la Course de bienfaisance du Challenge SITraN, de Falmouth à Plymouth, qui se terminera à la Marina Queen Anne’s Battery, en début de soirée. SITraN (Sheffield Institute for Translational Neuroscience) est l’organisme de bienfaisance représenté par la GGR. Il est l’un des principaux centres mondiaux de recherche sur les maladies Neuronales, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. De la recherche fondamentale sur les neurosciences aux nouvelles thérapies et aux essais cliniques – leur objectif est d’améliorer la vie des patients atteints de troubles neuro-dégénératifs et celles de leurs familles dans le monde entier. Ces maladies affectent de plus en plus de personnes. Voir www.Sitran.org

Richard Gates, le responsable de la ville de Falmouth nous dit: “Falmouth attend avec impatience d’accueillir le Défilé des voiliers, reconnaissant l’importance de l’accomplissement de Sir Robin Knox-Johnston il y a 50 ans, en partenariat avec le Club de voile Royal de Cornwall et la Golden Globe Race. L’année prochaine promet d’être un grand spectacle sur l’eau.  »

Le Port de départ et d’arrivée de la Golden Globe Race 2018 sera la ville de Plymouth

Plymouth a des liens historiques solides non seulement avec l’histoire de la navigation en solitaire, mais avec l’origine de Golden Globe Race. La ville a accueilli la première course transatlantique “Observer” (gagnée par Francis Chichester) en 1960, et fut le port de départ et d’arrivée pour l’unique tour du monde accompli par Chichester avec une seule escale via Sydney, en Australie en 1966/7. Plymouth a également accueilli quatre des neuf concurrents de la course du Sunday Times – Les navigateurs français Bernard Moitessier (Joshua) et Loic Fougeron (Capitaine Browne), le Commandant Bill King (Galway Blazer II) et le Lieutenant-Commandant Nigel Tetley (Victress) lorsqu’ils se sont engagés dans cette odyssée de 30 000 milles autour des cinq grands Caps.
Le Village de la GGR ouvrira le samedi 15 juin avec un Défilé de voiliers orchestré par le Suhaili, bateau de Sir Robin Knox-Johnston, suivi de Joshua, Dytiscus III, Lively Lady et Gipsy Moth IV, l’entrée dans le Village de la course sera gratuite et l’évènement sera ouvert aux visiteurs à partir du15 juin jusqu’au départ de la course le samedi 30 juin 2018.
Les visiteurs auront l’opportunité de rencontrer les skippers, de regarder leurs voiliers, de naviguer à bord de Gipsy Moth IV, Joshua et Lively Lady, et d’admirer le Suhaili et Dytiscus III exposés dans la marina. Aussi, le Royal Western Yacht Club accueillera une exposition unique sur l’Histoire de la navigation. L’Aquarium Maritime National fera partie du Village, et des expositions interactives spécialement pour les enfants, axées sur le changement climatique et ses effets sur les récifs coralliens et sur la biodiversité marine, sont au programme.
Ian Bowyer, Président du Conseil Municipal de Plymouth, déclare: «Nous sommes ravis que Plymouth ait été choisi comme Ville d’accueil pour la Golden Globe Race. Cette course est une véritable aventure d’une vie et je suis vraiment fière que Plymouth puisse offrir une toile de fond spectaculaire à cet événement. La ville a déjà connu un illustre passé concernant la course au large, que nous continuons à promouvoir et à célébrer.
John Lewis, Directeur de la Course au large du Royal Western Yacht Club, déclare: «C’est une excellente nouvelle pour Plymouth et le Club, qui est la maison de la course au large en solitaire. Nous attendons avec impatience d’accueillir les concurrents, leurs familles et leurs amis, avant qu’ils ne commencent leur voyage épique dans le monde entier. Plymouth continue de bâtir sa réputation en accueillant de grands événements nautiques internationaux  »

Projet éducatif

Le changement climatique et l’écologie marine de la planète sont des sujets sensibles qui tiennent à cœur à tous les concurrents, et constituent une partie importante du projet éducatif impliquant l’Aquarium Maritime National, le Centre de Découverte Marine McIntyre Adventure et l’Université.

Dans ce cadre, chaque skipper nommera une école dans sa région du monde pour créer un échange avec une école de Plymouth qui accueillera les classes au Village de la course avant le départ.

Nicolas Murray, Responsable de la Découverte et de l’Apprentissage dit: «L’Aquarium Maritime National est un organisme de bienfaisance créé pour soutenir et promouvoir la protection des Océans. Notre programme d’éducation de classe mondiale facilite l’apprentissage basé sur le curriculum pour 30 000 étudiants chaque année, en reliant un éventail de sujets au monde marin. Nous travaillons avec des étudiants allant de la l’école primaire au Doctorat. La Golden Globe Race est un événement incroyable et notre équipe est vraiment enthousiaste à l’idée de développer ce programme d’apprentissage et des opportunités qu’il offre aux villes océaniques anglaises et aux étudiants du monde entier ».

Autres attractions

15 jours avant le départ de la Golden Globe Race de Plymouth, se tiendra une série de conférences présentées par de célèbres navigateurs et accueillera un Festival du film « Océan Adventure » (actuellement ouvert pour les réservations internationales) qui diffusera des films historiques inédits, retraçant les pionniers de la navigation avec une tournée de courts métrages en Kodak Super8 – le même support sur lequel sera filmée la flotte de la Golden Globe Race.

Par ailleurs, la Ville de Plymouth accueillera son célèbre Festival de Jazz et de Blues, au Village, avec la meilleure musique Swing des Sixties.

Le jour du départ – le samedi 30 juin coïncide avec la Journée des Forces Armées de Plymouth, de sorte qu’il y aura de quoi garder les visiteurs occupés une fois la course commencée. La Journée des Forces Armées de Plymouth est un programme spectaculaire et passionnant de divertissements, avec des attractions aériennes, des défilés, des démonstrations, des compétitions et des activités pour toute la famille.

Don McIntyre, le président du Golden Globe Race dit: « L’enthousiasme de la Ville de Plymouth pour la Golden Globe Race 2018 est fantastique. Nous sommes très heureux de créer un partenariat avec cette ville océanique dynamique et de voir naître de nouveaux projets et attractions passionnantes dans le Village de la course. Nous sommes impatients d’attirer des spectateurs du Royaume-Uni, de l’Europe et du monde entier.
Le 30 juin 2018 verra 30 Héros embarquer pour un périple que le monde n’a encore jamais vu.


LISTE DE PARTICIPANTS – ENCORE 5 PLACES A PRENDRE

L’hiver dernier, certains participants se sont désistés, ce qui est inévitable, mais leurs places ont été récupérées avec enthousiasme par d’autres qui étaient sur la liste d’attente. Notamment Shane FREEMAN, l’australien, qui a été obligé d’abandonner son voilier Muska, un Tradewind 35, après avoir chaviré et démâté dans une mer effrayant quelques 600 milles à l’ouest du Cap Horn, a finalement dû laisser sa place. Par chance, Freeman a été sauvé par un navire qui passait. Même s’il n’est plus concurrent, il souhaite continuer à soutenir les autres participants et la course.
Il nous reste une solide liste de 25 participants qui inclut de nouveaux concurrents dont Izabel Pimentel du Brésil, Mark Slats des Pays Bas, et Mike Smith de l’Australie. Il reste aussi l’opportunité pour cinq autres skippers de réaliser le rêve de leur vie. “Nous avons une limite de 30 participants pour la course et nous avons déjà reçu plus de 150 demandes, je ne doute pas qu’il faudra peu de temps avant que la liste soit de nouveau complète » dit Don McIntyre, le président du GGR. « Je connais quelques navigateurs qui ont du mal à trouver le sommeil en ce moment car ils sont en train de décider s’ils vont rejoindre la “famille GGR” et changer leurs vies pour toujours. Premier arrivé, premier servi. »
Pour plus de renseignements, www.goldengloberace.com/therules/


Confirmation des nouveaux participants :

14 mois avant le départ de la Golden Globe Race 2018 de Plymouth le 30 juin 2018, trois nouveaux participants se sont inscrits comme concurrents à la Golden Globe Race 2018.

 

Izabel Pimentel – BRESIL

Izabel Pimentel est une brésilienne de 51 ans qui a déjà fait beaucoup. En 2014 elle est devenue la première femme sud-américaine à accomplir un tour du monde en solitaire en passant les trois grands caps – Bonne Espérance, Leeuwin et cap Horn. Elle a traversé l’Atlantique huit fois en solitaire, et elle a écrit cinq livres dans le cadre d’une carrière qui dure depuis 11 ans.
Fille d’un soldat elle a passé ses années formatrices en suivant ses parents d’une affectation à une autre.
Pendant sa première carrière elle était analyste de systèmes, travaillant au Brésil et au Portugal jusqu’en 2006 quand, à l’âge de 40 ans elle a décidé de suivre son rêve, de naviguer ; elle a commencé par traverser l’Atlantique seule avec un bateau de 21 pieds du Brésil jusqu’en Europe. Pendant les 11 dernières années, elle a navigué plus de 70,000 milles en solitaire, ce qui inclut une participation à la course Mini Transat 6.5 de 2009.
En parlant de la GGR Izabel dit « C’est un évènement tellement poétique, suscitant un regain de l’esprit des grands navigateurs du passé – les hommes comme Slocum, Moitessier, Tabarly et Knox Johnston. Ils sont mes héros. C’est eux qui ont fait qui nous sommes aujourd’hui. Sa préférence serait de naviguer sur un Rustler 36, ou un voilier de 36 pieds du même type..

 

Mark SLATS – LE PAYS BAS

Mark SLATS (40 ans) est un autre navigateur qui a déjà fait un tour du monde, avec son voilier de 46 pieds désigné par Alan BUCHANAN en 2004/5. Le marin néerlandais qui est né à Darwin, en Australie, puis a déménagé au Pays Bas à l’âge de 8 ans. Il a acheté un Rustler 36- le premier qui fût construit – et a planifé d’en prendre livraison en Ecosse en mai et de naviguer en mer du nord jusqu’à son port d’attache Wassenaar près du port de pêche de Scheveningen.
Mark travaille à son compte ; il rénove les maisons anciennes mais trouve que la préparation pour la GGR et le prochain Talisker Transatlantic Rowing Challenge en Décembre lui prennent beaucoup de son temps. « Je m’entraîne 4 heures par jour et le reste du temps j’organise le planning pour ces deux projets. Cela prend beaucoup de temps. »
Dick Kopmans, l’architecte naval néerlandais l’aide et surveillera l’aménagement du Rustler 36 qui sera entreposé à 100 mètres de chez lui.

 

Mike SMITH –L’AUSTRALIE/SUD AFRIQUE

Mike Smith (58) est un constructeur de bateaux et ancien coordinateur de projet pour Boatspeed, les constructeurs du Trimaran record de Dama Ellen Macarthur B & Q / Castorama et le bateau Ocean Ocean Movistar de Volvo Ocean Race. Très expérimenté dans la construction composite hi-tech, ce marin né en Afrique du Sud utilise son expertise pour créer une réplique moderne du vainqueur de course de Sir Henry Robin Knox-Johnston 1968/9 Suhaili. Il a utilisé le dernier système de conception de CAO pour aborder d’abord les lignes de ce design ERIC, puis couper les cadres laser. La construction se déroule dans une étable à l’extérieur de sa maison près de Newcastle, en Nouvelle-Galles du Sud, et elle est maintenant prête à être enroulée et revêtue d’époxy.
Le plan de Mike consiste à concurrencer la coque plus tard cette année et l’envoyer à Cape Town pour l’installer avant de la naviguer à Plymouth pour le début.

pic
pic
pic
pic